J'accueille ma nouvelle journée

21 mars 2018

Est-ce que la colère de l'autre dépend de moi?

silhouette-2480321__340

Au travers de ce blog, je souhaite vous partager comment vous pouvez faire face aux aléas de la vie?

Comme vous tous et toutes, je rencontre des moments inconfortables (pour ne pas utiliser le mot difficile)

J'ai pris la décision de vivre dans l'instant présent, je m'occupe de ce qui m'arrive au moment où cela arrive. 

Et je cherche une solution pour me sentir le mieux possible et me recentrer sur l'action qui me permet d'avancer dans ma journée. 

Je vous partage un moment comme peut-être vous en avez déjà vécu.

 

Un matin pas comme les autres

Je me suis levée un matin, je dirai presque en pleine forme (s'il n'y avait pas eu le réveil, ce serait au top)

Je prenais un petit déjeuner en compagnie de mon compagnon, je jouais avec mon chat.

Puis un message, un appel reçu et l'ambiance devient éléctrique. L'appel a mis mon conjoint dans une colère.

Il parle fort, ses mots expriment un mécontentement, il est vraiment hors de lui et je comprends pourquoi

cette colère est présente. Un malentendu, une action de l'autre ( au bout du fil) , au mauvais moment, à la mauvaise personne

et s'enchaîne une série de perte de temps, de rappel téléphonique, de nouvelles actions à mettre en place. 

 

Mais est-ce ma colère?

Et sans le vouloir, je subissais cette ambiance éléctrique. 

J'avais envie d'intervenir! Mais je savais que ce n'était pas le moment d'en rajouter!

Je me suis posé la question : est-ce que cela dépend de moi?

Je savais que non.

j'essayais de ne pas intervenir, ce n'était pas ma colère.

Peut-être que si j'intervenais la réponse de l'autre qui est dans un état de "non retour" peut me blesser

et j'aurais envie de réagir avec la même intensité.

 

Si vous intervenez, vous allez chacun de votre côté créer une escalade

dans les mots, les émotions,

et vous serez peut-être dans une colère mais pas pour la même raison.

 

Avant tout prendre du recul.

Soit émotionnellement, rester dans la même pièce, et continuez votre petit déjeuner ou la tâche que vous faisiez.

Ou asseyez vous calmement et faites quelques respirations, une façon de créer un bouclier autour de vous.

Soit physiquement, quittez la pièce calmement, pas besoin de claquer les portes pour montrer votre mécontentement.

 

Le calme après la tempête

La colère comme toute émotion a besoin d'être exprimée, mais chacun l'exprime à sa manière.

Imaginez cette émotion dans une cocote à pression. 

Elle bouillone, elle monte à une température très élevée est dès que la vapeur s'echappe,

le calme revient

Et le  fait de ne pas avoir alimenté cette émotion, vous vous retrouvez sur le même terrain d'entente.

 

Le besoin d'exprimer simplement ce que j'ai ressenti.

Très souvent j'utilise, les principes de la communication non violente pour exprimer mon ressenti.

Si besoin, je me dessine le bonhomme 

téléchargement

Et je construis ma phrase, je la prépare par écrit.

Au début, je mettais beaucoup de temps, mais petit à petit, je jonglais avec le petit bonhomme et je suis sure que vous pouvez aussi y arriver. 

Les résultats sont surprenants, je vous propose d'essayer.

Pensez à vous exprimer en "je".

Pensez à vous recentrer sur vous-mêmes. 

Et restez dans l'instant présent, lorsque cette étape est passée, elle est passée, elle est derrière vous.

Avez-vous le besoin d'en parler, c'est normal, mais parlez-en à la personne concernée ou peut-être à une autre personne.

N'en faites pas votre histoire de la journée.

 

retrouvez-moi sur le site : www.vibrer-votre-vie.com et inscrivez-vous à la newsletter.

Vous découvrirez d'autrez principes de la communication non violente. ou d'autres coaching au quotidie

 

Posté par Rita nocera à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2018

Je crée mon cahier de réussite

La semaine dernière, je vous avais proposé de partager une autre façon pour éloigner vos pensées plus négatives et laisser venir à vous des pensées plus positives.
 
Lorsque ce flot de pensées négatives arrivent, vous n'avez peut-être pas toujours la dynamique pour les éloigner.
Tout dépend du contexte, de la difficulté qui vient titiller une émotion pas toujours ascendante.
Ressentez-vous de la colère, de la peur, de la frustration...
Quelle clé j'ai mis en place pour éloigner les pensées négatives?

Je voulais trouver un moyen de ne plus m'y attarder. Et soudain m'est venu une idée, peut être que je l'avais déjà lue ou peut-être pas. Mais je suis passée à l'action, j'ai pris une feuille de papier, et dès qu'une pensée désagréable, une pensée qui me pourrissait même cinq minutes de cet état de paix intérieure. Je l'écrivais et je jetais le papier dans la poubelle ou je le brûlais.
Ce geste est devenu parfois quotidien, mais ce jeu m'a permis de faire un tri important pour moi,

Ça je garde, ça je jette.

Et je portais alors toute mon attention sur les autres pensées. J'ai gardé l'idée de les écrire, mais dans deux cahiers différents. Les pensées indécises ou plutôt interrogatives elles sont sur un simple cahier, je ne sais pas pourquoi elles arrivent, je ne veux pas les ignorer, je me dis qu'elles sont là pour une raison, peut être aucune, mais peut être elles sont une piste à suivre, une personne à rencontrer, un chemin à prendre…

Puis celles qui me sont agréables, j'ai choisis de les noter dans un carnet que j'ai choisi minutieusement, je voulais que ce soit un carnet qui me donne envie d'ouvrir et peut être de le relire. Ce carnet, je l'ai choisi minutieusement

J'utilise encore chaque jour un carnet où je note mes réussites, mes joies, mes découvertes, parfois ce que je considère être un exploit, et ce carnet je l'appelle « mon cahier de réussite, parfois mon cahier de pépites »

Certains jours, quand je sens mon peps ou mon bien être diminué.
Je m'assied, un fond de musique, et je relis, parfois plusieurs pages, parfois bien plus.
Je me surprend à sourire.
Mon carnet de réussites.

Je vous propose d'essayer, choisissez votre carnet celui qui vous plait. Vous pouvez l'appeler votre carnet de réussite ou votre carnet de pépites ou votre carnet bulles de champagne, le nom a seulement de l'importance pour vous, pour ce qu'il représente pour chacun de vous.

carnet de réussite

Inscrivez vos réussites, vos prises de décisions si elles sont importantes pour vous. Une rencontre, un regard, un geste, un mot, un mot d'amour.
 
Cette habitude, peut vous guider à vous éloigner de certaines étapes inconfortables de votre vie. Dans chaque situation, il y a bien souvent (et j'en suis persuadée) un apprentissage sur nous-mêmes, sur nos possibilités, sur nos richesses enfouies qui ne demandent qu'à ressortir.
 
Et si vous découvrez une nouvelle possibilité, une richesse qui vous était inconnue jusqu'à aujourd'hui.
Reconnaissez la, écrivez- la, utilisez-là.
 
Merci à vous pour vos partages.
au plaisir de vous lire,
 
vibrer votre vie au lieu de la vivre simplement.
 
Rita

Posté par Rita nocera à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2018

Je guide et je dirige mes pensées

Avez-vous déjà pensé à identifier le flot de pensées qui vont, qui viennent à longueur de journée. 

blog1603

 

Profitez d'un moment de calme, peut être vous arrêter quelques instants, ou le temps d'une relaxation. Prenez conscience de toutes ces petites voix qui arrivent par flot, comme une vague qui vient se coucher sur le sable et qui repart. En quelques secondes vous allez vous rappeler du pain à acheter, d'une conversation ancienne avec votre voisine, de vos nombreuses tâches à faire à la maison, au travail.
Peut être que dans quelques jours, vous allez vous dire : "mais il y en a tellement!"
Des chercheurs ont prouvé que nous avions plus de 
 
                  60 000 pensées par jour.
 
Ce résultat peut sembler énorme, c'est comme si nous avions un autre nous qui nous parle en continu.
L'orientation de nos pensées dépend de nos émotions, dépend de nos bons ou mauvais sentiments.
Si vous êtes d'humeur triste, ou en colère, ou déçue ; vos pensées seront plutôt négatives.
Si vous êtes la plupart du temps de bonne humeur, amoureuse, contente ou satisfaite de vous même, des résultats que vous obtenez, vos pensées seront positives.
Et si vous preniez le temps pendant quelques jours d'identifier la nature de vos pensées. 
Vos pensées ne sont pas là par hasard. Parfois, elles sont une réponse à ce que vous souhaitez, ce que vous voulez. 
Et si vous preniez le temps, pendant quelques minutes par jour de les noter.
Cette méthode, je l'ai utilisée à un moment de ma vie où je me sentais complétement anéantie (mon licenciement),
j'avais perdue mes points de repères. Je ne savais pas que faire, où aller.
Ce flot de pensées étaient tellement important et très souvent négatif.
En prenant quelques minutes par jour, pour les identifier, les noter.
J'ai pris la décision de jouer à un agent de circulation.
Je guidais mes pensées vers : mon coeur, ma tête ou à l'extérieur de moi.
Me centrer sur mes pensées a changé pas mal de choses dans ma vie, 
entre autre : j'ai trouvé un calme intérieur, j'ai arrêté de me focaliser sur ce qui n'allait pas
et je me suis concentrée sur ce qui m'arrivait de bons, sur ce qui me faisait du bien.
Et j'ai été surprise des retours inattendus que je recevais.
 
Je guide et dirige mes pensées
 
Vers mon coeur, toutes celles qui me laissaient une palpitation agréable, comme une jeune amoureuse, qui venait de découvrir le grand amour, je ressentais cette notion de nouveau ou de renouveau. Comme une envie de découverte, d'en savoir en peu plus sur cet inconnu... ces pensées là, étaient agréables. En général, c'etaient des pensées d'évasion, de vacances, de femme amoureuse, de maman heureuse. Elles avaient pour moi une notion d'accomplissement, de réalisation de moi-même.
 
Vers ma tête, vers mon mental, toutes ces pensées que je ne comprenais pas pourquoi elles m'arrivaient maintenant, j'avais ce besoin de peut être les comprendre. Je me posais la question que venaient-elles faire dans ma vie maintenant? Ces pensées étaient parfois agréables, parfois mal venues, parfois maladroites, parfois inutiles, je les laissais venir sans trop savoir ce que j'allais en faire! 
 
Vers l'extérieur de moi, toutes ces pensées qui m'anéantissaient, qui me culpabilisaient par rapport à n'importe quel type de situation que je vivais ou d'autres situations douloureuses que j'avais vécu, situations pour lesquelles j'étais directement ou indirectement liée.
 
Écoutez vos pensées, ou peut être faites ce tri. C'est peut être faire un énorme pas en avant. Le fait de prendre conscience des pensées qui vous blessent, qui  diminuent votre état de bien être ou de mieux être. Imaginez-vous déposer ces pensées malveillantes dans une voie de garage. Trouvez le moyen de les éloigner de vous.
 
La semaine prochaine, je vous partagerai une autre façon pour éloigner ces pensées plus négatives et laisser venir à vous des pensées plus positives. 
Reconnaître, identifier vos pensées est un outil qui peut vous aider à donner un autre sens à votre vie, un besoin qui peut vous permettre d'être des personnes pleinement heureuses et sereines.
 
Je suis de tout coeur avec vous
Je vous souhaite une fin desemaine pleine de couleurs, d'amour, de joie.
Vibrer votre vie au lieu de la vivre simplement.
 
Rita

Posté par Rita nocera à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mars 2018

Les pensées sont-elles le thermomètre intérieur de votre bien-être

Nous sommes ce que nous pensons. Bouddha

Êtes-vous réellement ce que vous pensez?

blog1503

Vous avez peut être identifié vos pensées

De quelles natures étaient-elles?

Avez t-elles un rapport avec votre état d'être?

étaient-elle en rapport avec un événement, une action, un souvenir, un projet?

J'ai lu des articles de blog, j'ai écouté des vidéos, plusieurs citations apparaissaient pendant mes recherches, toujours avec le

même type d'approche : nos pensées créent notre réalité de vie.

Après avoir lu le livre de Louise Hay : "Transformez votre vie"

j'ai été d'abord curieuse, puis intriguée par la puissance de nos pensées.

J'ai aussi constaté que nous construisons nos pensées et nous leurs laissons le droit d'être là.

Nous pourrions aussi décider de les laisser partir et leur donner une nouvelle orientation. (je vous en parlerai lors du prochain article de blog)

 Aujourd'hui, je suis convaincue : les pensées sont notre thermomètre intérieur, thermomètre du bien être,

du mieux être et aussi de notre mal être.

 Imaginez-vous un instant! (

je vous propose 2 situations différentes vécues par certaines participantes aux ateliers que j'anime

1)Vous êtes chez vous, vous êtes mère au foyer et depuis le matin, vous avez été une vraie wonder women ;

conduire les enfants à l'école, les courses depuis le supermarché jusqu'au rangement dans les armoires, le linge,

l'entretien de la maison et j'en passe (j'ai connu ça c'est du non stop) mais au fond vous êtes peut être contente.

quelles sont vos pensées , comment vous sentez-vous?

Vous arrivez à l'école pour reprendre les enfants et lors d'une conversation, une maman vous dit : "c'est quand même cool d'être à la maison!"

quelles pensées allez-vous construire vis-à-vis de cette maman, comment vous sentez-vous?

 2)Vous êtes appelé par la direction de l'école de votre fils, on vous demande de fixer un rendez-vous et cela semble urgent.

Vous êtes inquiète, même en colère sur votre fils car il vous dit ne pas être au courant.

Les quelques jours avant la réunion, vous êtes à cran, les remarques vis-à-vis de votre fils sont de plus en plus désagréables.

quelles sont vos pensées , comment vous sentez-vous?

Au moment de la réunion, on vous annonce que votre fils est doué, qu'il a beaucoup de maturité et qu'il serait préférable pour lui

de changer d'école, pour lui donner toutes les possibilité.

" Vous pouvez être fière de lui Madame!"

quelles pensées allez-vous construire vis-à-vis de votre fils, comment vous sentez-vous?

Les pensées et nos émotions.

Nos émotions précèdent les pensées ou les pensées précèdent nos émotions?

Comment répondre à cette question?

Dans certaines situations relationnelles ou personnelles, parfois une émotion se crée, de la colère, de la frustration, 

puis les pensées arrivent ; "pourquoi, il m'a dit ça, il se prend pour qui, il se trompe..."

puis, il peut y avoir une manifestation physique ; un nœud au ventre, les mains moites, des tremblements...

et la valeur de notre état intérieur diminue sur une échelle de 0 à 10, nous sommes peut être entre 4 et 6.

Parfois nous sommes seuls, ou nous faisons une pause dans notre activité du moment, 

les pensées arrivent, "tiens hier Paul m'a dit que les réunions sont de plus en plus suivies, les retours sont positifs,

que les comptes rendus sont colorés et interactifs..."

je ressens de la satisfaction, de l'enthousiasme.

il peut y avoir une manifestation physique ; un sourire, un bien être qui me donne une valeur intérieure entre 7 et 9.

Cette valeur de votre état d'être intérieur n'est pas seulement lié à vos pensées ou à vos émotions. Il y a la situation que vous vivez,

vos croyances par rapport à une situation, les mots que vous utilisez...

Cette valeur peut être représentative de votre énergie, de cette vibration qui émane de vous. 

Vibration qui vous fera attirer à vous ce que vous voulez vivre.

Les pensées sont une des clés de ce grand trousseau que si vous le souhaitez vous ouvrira la porte ou les portes

de votre bien être au quotidien. Et jour après jour se construit votre vie.

au plaisir de vous lire

de tout cœur avec vous 

Rita

Posté par Rita nocera à 09:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mars 2018

Que faites-vous de vos pensées?

Nous avons plus de 60 000 pensées par jour.

La première fois que j'ai entendu cette information, c'est en regardant le film le secret de Rhonda Byrne

Et il est vrai qu'à cette période difficile de ma vie, je passais des heures entières à laisser venir à moi des pensées, des impressions, des ressentis pas très positifs et j'ai même envie de dire pas du tout positif. Mais pour moi, je n'avais pas d'autres choix, je n'avais pas d'autres alternatives. J'étais persuadée que les pensées étaient un processus normal. Et non seulement je laissai venir à moi des pensées que je jugerai aujourd'hui de plutôt destructrices (car je sais aujourd'hui l'impact des pensées sur ma vie.)Mais je dirigeais mes pensées vers ce qui n'existait pas encore. Je me créais un film mélodramatique, où j'étais la pauvre petite héroïne mal aimée.

Vous arrive t-il aussi de devenir le metteur en scène de votre vie, le créateur par la pensée, d'une vie où vous êtes la principale victime?

Faites une pause de quelques minutes

et écoutez.....vos pensées.

Je vous propose de faire une halte, mettez en pause ce que vous faites. Votre gsm en vibreur ou mode avion. Asseyez-vous, les pieds au contact du sol, les mains posées sur vos jambes.  Calmez votre respiration, inspirez par le nez, soufflez par la bouche. Essayez peut être de faire le vide en vous. Essayez de rester au calme pendant plus ou moins 5 minutes.

"le silence est un art qui se cultive" extrait du livre de Norman Vincent Peale, la puissance de votre pensée positive 

Puis, commencez doucement à bouger les mains.

Quelles ont été vos pensées, étaient elles variées, correspondaient-elles à votre activité du moment, vous ont elles amenées à une situation connue, une image.

Que ressentez vous?

Vos pensées ont plutôt été positives ou négatives?

Comment se créent nos pensées?

En quelques mots, vos pensées se créent en fonction de votre état intérieur, votre vibration intérieure.

Si vous avez passé une super soirée, en compagnie de personnes que vous aimez, d'amis qui vous font rire,

vos pensées seront positives, elles vous mèneront à avoir une attitude de bien être, de création, d'avancement.

Si vous avez passé un moment de difficile, une dispute, un stress, une colère, une peur.

Vos pensées seront plus négatives, elles vont vous amener à être dans la critique,

le jugement de vous même, de l'autre.

Je vous propose d'y prêter attention pendant quelques jours.

Essayer d'être attentif à ce flot de va et vient.

Une expérience partagée.

Lors d'un atelier que j'animais, une participante réagit à la phrase,

"nos pensées créent notre réalité de vie".

elle me pose la question si ce sont nos pensées qui créent notre réalité de vie,

ou si c'est ce que nous vivons qui créent nos pensées.

Quelle belle prise de conscience.

Nos pensées émettent des vibrations positives ou négatives en fonction de notre ressenti face à une situation.

Ces vibrations envoient des messages comme des émetteurs radio, nous choisissons une fréquence soit de bien être

ou de tristesse, de colère.

et cette onde radio, nous amène du bien être ou de la tristesse ou de la colère.

Nos pensées sont en permanence avec nous, dans notre mental.

Avec de la pratique, nous pouvons les éloigner au moment des méditations, ou un état de calme recherché.

Nos pensées sont là, en continue, même dans les moments les plus calmes, lorsque vous prenez une douche,

lorsque vous êtes seuls dans la voiture, lorsque vous faîtes une pause pendant une activité.

Vos pensées sont là en permanence, même quand vous ne les entendez pas.

Leur nature dépend de votre état d'être.

Quelques partages lors des ateliers que j'anime.

  • Je pense tout le temps, cela me distrait.
  • Je pense le soir avant de m'endormir, je me force à regarder des vidéos.
  • Je pense souvent à des choses passées, ou des choses tristes"...

Puisque nos pensées créent notre réalité de vie. Comment donner un sens à nos pensées.

 Je vous partage deux outils,

je vous en partagerai d'autres, dans les prochains blogs.

  • Lorsque vous identifiez la présence de vos pensées négatives, ayez une conversation avec vous mêmes. Racontez vous, votre prochaine sortie entre amies, vos prochaines vacances de vos rêves, votre nouvelle tenue, votre prochain achat.
  •  Je vous propose de vous procurer un petit carnet (de réussite ou de pépites), que vous aurez à portée de main. Notez y vos victoire, vos audaces positives, vos joies.

Nous avons peut être tous dans une journées au moins 2 à 3 moments de joie ressentis : un bonjour, un sourire,

une fluidité sur la route, un repas réussi, un merci. Toutes ces petites réussites que nous trouvons banales ou

qui nous semblent normales, mais que vous pouvez reconnaître si elles vous mettent dans un état positif.  

Vous aimez recevoir des compliments, accueillez les comme tel.

Relisez ce carnet, parfois quelques pages, parfois plus et voyez l'effet qu'il vous procure. Installez vous dans un endroit

où vous pouvez être au calme.

Ou un moment où vous en ressentez le besoin.

Il m'arrivait parfois de le lire avant de me rendre à un rendez-vous qui me semblait difficile, il m'apaisait. J'étais plus sereine.

Je souhaite que cette nouvelle clé ouvrira une porte vers votre bien être au quotidien.

Je vous propose de venir partager votre ressenti, vos expériences, 

si peut être vous essayez d'identifier vos pensées.

Merci à vous

de tout cœur

Rita

blog1403

Posté par Rita nocera à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2018

Et si vous preniez un moment pour vous!

un long hiver qui dure, cette grisaille, ce froid,  cette pluie ....

quotidien 1303

Une petite voix nous dit : vivement le printemps, vivement les nouvelles fleurs, vivement la chaleur. 

Mais si nous attendons ce que nous n'avons pas et qui ne dépend pas de nous, nous restons dans une forme de frustration, nous

nous confortons dans une forme de plainte soit pour nous-même, ou  que nous exprimons et que nous partageons avec les

autres.  

Et le retour de notre entourage dans ce même discours de plainte, de frustration, de mécontentement 

baisse notre état de bien-être et nous ne voyons que ce qui est morose, triste, inintéressant 

Et cet état de bien être est important pour nous tous.

Après une journée de travail, c'est la course. Les enfants, préparer le repas, sortir le chien, téléphoner à mamy, payer une facture.....

Tellement de choses à faire en si peu de temps. Et nous dans tout ça?

Il y a 3 ans, j'étais comme la plupart d'entre vous, je rentrais, parfois le sac en bandoulière, la veste sur moi,

je pensais déjà à mettre de l'eau à chauffer pour cuire les légumes. Puis tout s'enchaînait, arrivait l'heure d'aller dormir et je m'étais

complètement oubliée. 

Aujourd'hui, j'ai pris l'habitude dès que je rentre de mon emploi, de m'accorder entre 15 à 30 minutes pour moi.

Un coup d’œil sur ce qui m'entoure, rien d'urgent.

Si les enfants sont là, je m'assure que tout est ok pour eux, je leur fait part de mon intention et mon besoin de me détendre.

Parfois je lis quelques pages, ou je fais une méditation (souvent quand je roule plus de 100 km, ou quand je me confronté à une

situation inconfortable. Cela apaise mon intérieur). Il m'arrive de me servir un café ou un thé, parfois un bol de potage, ce qui me

fait plaisir. Et je prends volontairement la décision de laisser passer mes pensées. Je profite de l'instant présent. Ce moment, il est

pour moi, il est à moi.

Après ce moment, la vie (et non la course) reprend son cours. Au début, je l'appelais la course et je courais pour tout terminer, j'étais

essoufflée, épuisée.

Je m'organise en fonction des priorités, je vous partage mon astuce.

Ecrivez tout ce que vous pensez devoir faire, puis surlignez, j'aime les couleurs ; j'utilise le vert pour l'important, le bleu pour ce qui

peut être fait plus tard et le rouge pour ce qui peut être reporté. Ou vous pouvez utiliser des numéros.

Et en fin de journée, je pense à me féliciter, ou me remercier d'avoir eu cette nouvelle méthode qui me permet de garder le sourire et

de me dire que j'ai vécu une belle journée.

J'espère que vous trouverez dans ce que je partage, les clés pour prendre un moment pour vous. C'est une des clés qui vous

permet de peut être mieux vivre votre quotidien. 

De peut -etre passer une bonne nuit

et de repartir le lendemain regonflées à bloc.

De tout coeur avec vous

Rita

Posté par Rita nocera à 10:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2018

J'ai pris le contrôle de ma vie grâce au développement personnel

Pour connaître mon parcours, je vous raconte mon histoire à partir du 26 décembre 2012

 

Après 30 ans.

Le lendemain de Noël.

Je suis licenciée. En quelques minutes, je passe d'un poste de cadre de santé à une sans emploi.

Les débuts ont été très difficiles,même très pénibles.

Je pleurais, je sanglotais, je criais mon incompréhension, ma colère, ma révolte. Je vomissais,

J'angoissais la nuit, le jour.

Cette période, je l'ai appelée, ma descente aux enfers.

Et pourtant, je voulais être solide pour mon mari, nos 4 enfants.

Je voulais donner une apparence presque parfaite de l'extérieur, mais mon intérieur se décimait.

Je refusais toute aide extérieure et peut être, ce n'était pas la meilleure solution.

Je refusais de devenir dépendante d'un psychologue, d'un psychiatre, de médicaments. 

Je découvre une relaxation qui m'aide à m'assoupir, m'endormir. En continuant mes recherches,

j'ai été attirée par les méditations. Pendant longtemps, j'ai cru que cette pratique était réservée au bouddhisme,

et je découvre une pratique à la portée de tous. 

Puis un jour parce qu'il m'a été conseillé, je me laisse tenter à regarder le film "le secret" de Rhonda Byrne.

Ma curiosité s'aiguisait de plus en plus. Je découvrais des tas de nouveaux outils ; les pensées, la visualisation,

la loi d'attraction.

Pour moi, il a été l'élément déclencheur. Lorsque j'étais moins bien, je repassais le film en boucle, il me donnait

le courage ou la force de croire que je pouvais encore ÊTRE , ou espérer, mais être qui ou espérer quoi.?

J'ai eu envie d'en savoir plus sur ces différents principes. Chaque jour, je cherchais, je lisais, je prenais des notes.

J'ai découvert toute la richesse de ce monde du développement personnel, étape après étape,

je me sentais de mieux en mieux. J''ai modifié le terme"développement personnel "

en "élévation vers un état de bien être personnel" différent pour chacun de nous.

Jour après jour, je me suis reconstruite, des portes se sont fermées, et d'autres se sont ouvertes,

elles m'ont mené vers cette voie, vers ce désir de guider, d'accompagner.

Cette notion, je la partage lors des ateliers que j'anime

Nous sommes, vous êtes la personne la plus importante de votre vie. Et cette vie, nous la vivons chaque jour.

Donnez vous les moyens de faire ressortir toutes les richesses qui sont en vous.

à bientôt, au plaisir de vous lire

Rita

1er livre Rita

 

Posté par Rita nocera à 16:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,